Lady bigoudis

L’année dernière Jeremy Scott, pionnier en matière de coiffure bigoudis avait lancé le défi sur le podium de son défilé printemps-été…

En me promenant dans les Caraïbes, j’ai moi-même voyagé en bus avec des dames et leurs bigoudis sur la tête, fières de montrer aux touristes leur nouvelle coiffure de toutes les couleurs. En plein revival fifties que seraient les ensembles de Prada et de Vuitton sans leurs rouleaux en plastique. Pour une immersion totalement rétro vous pouvez les recouvrir d’un carré de soie Hermès. Jalouse Magazine a shooté tous ses modèles en bigoudis; regardez comme ça fonctionne avec la perruque blanche talquée, une vraie coiffure dix-huitième dans le goût de celles de Marie-Antoinette, non? Et pourquoi ne pas ressortir vos chaussettes, votre sac de dame, vos lunettes papillon, vos escarpins et vos mocassins, vos perles et retapisser votre salon dans une teinte kitch?


Publicités

17 réflexions sur “Lady bigoudis

  1. ladyapolline dit :

    Certains jours, on se demande s’ils ne sont pas un voilier démâté … Alors, voués au sur-place, ils s’ennuient … et fouillent dans les vieilles photos ?
    Ces princesses à bigoudis et tenues compassées, sont totalement ridicules … Elles n’ont même pas l’humour de « ma sorcière bien aimée » ! … Vite, un vent frais, nouveau ! …. Vive les femmes libres et décoiffées, les jupes légères, les pantalons sexy ! …
    Voilà que je m’enflamme ! …

    • miss patchouli dit :

      Mais je vois que tu t’enflammes! J’adore ces bigoudis hors sujet et j’ai vraiment l’impression de revoir les ménagères des années 50 faire briller leur nouveau Frigidaire…j’adore, tant pis!

  2. Une porte sur deux continents dit :

    C’est rigolo, un peu too much, mais ça va bien dans des magazines de mode. Dans la rue, ça serait autre chose. 😉 Bises

  3. libellule dit :

    Changement de Paragdime…désormais…les bigoudis..comme un défi….la preuve …de la maitrise du …dégivrage..et antennes…pour de nouvelles aventures..???C’est la vengeance..des bigoudis….

  4. Rina dit :

    C’est drôle et typiquement féminin alors j’aime même si je pense aussi que c’est désuet , juste un clin d’oeil à une autre époque … Ça m rappelle une photo dans Match avec B.B et Brigitte Fossey enfant et une autre avec Alain Delon et Romy Schneider …cela dit le cliché du haut ne me plaît pas du tout …j’aime aussi les mots  » bigoudis, mise en plis  » avant l’invasion massive des anglicismes. Eh oui…

    • miss patchouli dit :

      Merci Rina! En faisant ma recherche d’illustrations photos je suis tombée sur un cliché en noir et blanc de Sophia Loren avec ses bigoudis…une autre époque.
      Vive le vocabulaire du salon de coiffure avec ses rinçages, ses bigoudis, mise en plis, teintures etc…
      Je vous rejoins dans cette croisade Rina: sauvons la langue française qui se meurt! Juste une petite question indiscrète: ne seriez-vous pas professeur de français ?

      Je vous embrasse.

  5. Rina dit :

    Ça , ça me va droit au coeur ! A mon tour d’y être très sensible …en recevant avec joie ces rayons de soleil parisiens

  6. ladyapolline dit :

    C’était pour rire, naturellement ! … Je trouve ces images très drôles et très bien choisies ! …
    Mais je voulais rappeler qu’à cette époque, les femmes étaient aussi contraintes que leur coiffure et leurs vêtements, même si tes images témoignent de leurs efforts pour dépasser leur enclosure.
    Les femmes n’avaient pas accès comme aujourd’hui, aux études, au travail, au sport … toutes choses qui rendent autonomes.
    Les femmes mariées ne pouvaient ouvrir un compte bancaire et disposer de leur salaire. Leur mari gérait seul les biens propres de l’épouse.
    Les femmes n’avaient pas accès à la contraception. La contraception « mécanique » était tabou et présentée comme des méthodes de prostituées. Une « femme honnête n’a pas de plaisir » chantait Jean Ferrat ! …
    L’éducation des enfants était à la charge de la mère le plus souvent, les pères restant distants à l’égard des enfants comme des tâches ménagères. Mais la direction de l’éducation des enfants appartenait aux pères qui disposaient à cette fin de la « puissance paternelle ».
    Le divorce était quasi impossible.
    Ce n’est qu’à partir de 1965 que les lignes ont commencé à bouger (réforme des régimes matrimoniaux : régime de communauté réduite aux acquêts, possibilité pour les femmes de disposer d’un compte bancaire, d’un salaire après contribution aux charges du mariage à proportion des facultés contributives de chacun, gestion par la femme de ses biens propres). Sont très vite, ensuite, sous la pression des femmes dans la rue et les progrès médicaux, le droit à la contraception, le droit à l’interruption volontaire de grossesse, la réforme de la filiation (mettant sur un pied quasi d’égalité, les enfants nés dans ou hors le mariage), le divorce par consentement mutuel, les réformes successives de l’autorité parentale …
    Aussi, point de nostalgie pour les bigoudis, même s’ils sont rigolos sur ces jolies images, car il me semblent symboliques des contraintes de toute une époque bien révolue ! …. et qui le restera : pas de retour en arrière, pitié !

    • miss patchouli dit :

      La guerre des bigoudis est déclarée!Tu as tout à fait le droit de donner a cet article un autre éclairage.
      Qui dit bigoudis, dit ménagère, je suis de ton avis mais pour des raisons esthétiques la mode fait clash avec l’histoire de la condition féminine…

      Bisous ma belle.

  7. boizard dit :

    c est vrais que beaucoup de monde aime voir les femmes avec leurs mise en plis j ai eu la chance de travailler dans ce domaine de plus pour le septieme art donc hors salon que du bonheur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s