Pour en finir avec les défilés haute-couture de l’été 2012

Une Amy Winhouse redescendue du ciel (Jean-Paul Gaultier) avec son chignon crêpé dans toutes les couleurs, son frac à franges et sa robe à paniers, du nouveau Mugler (Stéphane Rolland), une sirène de discothèque qui brille ( Alexandre Vauthier), un tailleur pantalon mercerie et une veste qui marche seule ( Maison Martin Margiela) et pour finir une robe blanche dans sa housse au volume en mutation, un plissé dynamique et une citation de l’immense créatrice chinoise Yiking Yin qui a bouleversé le podium en laissant exploser son talent: «  réintégrant mes habits, j’habitais de nouveau mon corps et mes émotions, j’étais chez moi ». Qui a dit que la mode était superficielle? Retenez bien son nom, elle est miraculeuse et moi je ressuscite le Dé d’Or rien que pour elle!

Publicités

6 réflexions sur “Pour en finir avec les défilés haute-couture de l’été 2012

  1. Gentleman W dit :

    Il y a du génie dans cet hommage à Amy, de la part du maître JP GAULTIER.

    Comment restez digne et si malicieux ?
    Comment traduire la féminité avec quelques codes ?

    Simplement avec ses yeux !

    • miss patchouli dit :

      A la fin du défilé les mannequins portaient des voiles de deuil ou de mariée qui sait et tous les invités avaient les larmes aux yeux.

      Merci Gentleman pour votre témoignage et vos mots.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s