Les états d’âme d’une robe noire

D’abord la beauté et la finesse du mannequin se gravent sur l’écran. Deux robes noires, deux séquences, deux façons de jouer la partition de la petite robe noire en envoyant promener toutes les vieilles lunes.

L’une est arachnéenne, liquide, l’autre quasiment sculptée sur la silhouette parfaite, dénudant une épaule opalescente. L’une, l’âme bohème dévoile dans le secret transparent de son plissé des bottes de biker impertinentes et frondeuses, l’autre plus futuriste, est carrossée et cambrée comme un fuselage de bolide.

Non les robes noires n’ont pas le spleen, non elles ne jouent pas à la Madame, elles sont tout simplement divines.

Non elles ne sont pas inabordables, sont signées Zara collection Evening et avec elles vous n’aurez plus aucune raison de ressembler à une boule de Noël, dégringolée du sapin ni à un emballage cadeau sauvagement froissé.

Publicités

6 réflexions sur “Les états d’âme d’une robe noire

  1. Laure dit :

    J’aime beaucoup la seconde ! Je lui trouve presque un côté Delphine Manivet, en noir. La première est splendide sur photo, mais je ne suis pas sûre qu’elle soit portable au-delà de la taille 32-34…

    • miss patchouli dit :

      Quelle joie de vous lire ici! Moi aussi mon cœur balance pour la mousseline longue avec un faux air à Delphine Manivet, je vous l’accorde. Quant à la première mieux vaut ne pas dépasser le 36 sinon gare aux débordements!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s