Une histoire d’imprimés

Peintes sur des soies fraiches, les couleurs m’impressionnent et me bouleversent. A gauche sur la robe tie & dye, l’imprimé dessine un paysage de science-fiction puis se perd dans une veste mousseuse et les ongles raisin noir s’accordent avec l’ensemble à la tonalité d’automne.

Je ne sais pas si les voitures étaient là avant la robe de Missoni ou si elles ont été taguées pour les besoins de la photo mais tout se fond dans un mélange de tons très Saint-Laurent dans ses années Rive gauche.

Les rédactrices, stylistes et les photographes donnent vie à des associations savantes et créent des œuvres d’art que nous avons la chance de retrouver sur papier glacé. Dommage que les imprimés ne descendent pas si souvent dans la rue.

Advertisements

4 réflexions sur “Une histoire d’imprimés

  1. ladyapolline dit :

    J’adore les imprimés, même parfois difficiles à porter … et surtout à travailler : il suffit d’une petite ligne qui ait envie d’escapades ailleurs que chez sa voisine d’en face … pour nous obliger à jouer du découvit dans un tissu très fin …

    Très jolie note.
    Plein de bisous

    • miss patchouli dit :

      J’ai découvert ces deux robes séparément et en les assemblant elles ont inspiré cette note.
      Je m’initie à l’imprimé en passant par les fleurs.

      Plein de bisous pour toi et souhaitons que le soleil brille un peu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s