Les noces blanches de Charlène

Pas facile de succéder à Grace Kelly, pas simple de dire oui après la duchesse de Cambridge et la brindille. Pourtant Charlène a joué son rôle de mariée avec finesse, recueillement et émotion au son de la messe du Couronnement de Mozart.

2500 heures de travail, 700 heures de broderies, 40.000 cristaux Swarovski, 30.000 pierres et 20.000 larmes de nacre rien que pour la majestueuse robe en satin duchesse Armani privé au décolleté croisé sur les épaules de baigneuse de la princesse. On rajoute un voile de tulle de soie de 20 mètres, un bouquet de frésias, d’orchidées et de muguet, un chignon serti de trembleuses, des paupières voilées de nacre rose, de longs cils, un gros chagrin à l’église Sainte-Dévote, un lancé de pétales et une promenade à bord d’une voiture écologique.

Tout mes vœux de bonheur à la princesse de Monaco!

Publicités

6 réflexions sur “Les noces blanches de Charlène

  1. Elsa dit :

    J’ai été bien moins passionnée pour ce mariage que pour celui de Kate, mais je dois dire que la mariée était belle, simple, et bien dans son rôle. Je pense qu’elle fera une bonne princesse, sans vagues mais toujours élégante. Bisous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s