Lolita, Wendy et Lady Lyndon

Trois prénoms, trois héroïnes, une exposition, un cinéaste de génie, trois films cultes et une nouvelle garde-robe.

Lolita ne bronze que dans son bikini que Marc Jacob aurait aimé  envelopper d’un manteau de taffetas rose bubble-gum. Perdue dans le dédale de l’Overlook Hôtel, Wendy a emporté dans ses valises  des robes houses, des salopettes et une liquette qu’elle aurait pu acheter chez A.P.C.  Lady Lyndon, aristocrate mélancolique alanguie dans ses robes de voiles arachnéennes aurait sans doute poussé les portes de L’avenue Montaigne pour s’offrir une mousseline poudrée  imaginée par le crayon délirant de John Galliano dans sa grande époque Dior.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s