Vite une veste de parade

Il avait déjà repensé les épaules du blazer en leur imposant une carrure hyper structurée, dévalisé tout le rayon bricolage du BHV pour ces clous plantés sur les cuirs de l’été dans une déferlante No future et voilà qu’il plonge nos vestes dans une coulée brillante. Sur-investies de paillettes, de lurex et de trucs qui scintillent, elles restent pourtant sobres et peuvent prendre l’air la journée sans craindre les regards perplexes grâce au minimalisme du dessous: tee-shirts, pantalons noirs ou blancs sans signes particuliers et visages nus bref de la discrétion comme pour mieux retenir le feu sacré ciselé dans les matières mises en lumière par un orfèvre nommé Christophe Decarnin. Et Balmain qui se sépare de son talentueux chef d’orchestre!

Publicités

2 réflexions sur “Vite une veste de parade

  1. Modeuse dit :

    Je ne sais pas trop ce qu’il lui est arrivé mais il faut espérer qu’il ne s’auto détruise pas comme d’autres talentueux créateurs de ces dernières années.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s