Les cavalières de la brume

Dans une forêt oppressante défilent des tweeds aux couleurs minérales, une végétation de fleurs carnivores s’enroulent autour des encolures, les costumes de garçonne  gris fumés ou  noirs d’encre ressemblent à des diamants aux reflets sombres, les bottines se terminent par des corolles géantes, les paupières ont la couleur d’un ciel lourd d’avant l’orage, les ongles la brillance d’un toit  d’ardoise après la pluie, les mini chignons sont piqués de gemmes…

TWEED AUX CACTUS

COCO CHARLOT

GRIS PERLE DE TAHITI

MAQUILLAGE PÈTE LES PLOMBS

LE CHIGNON DÉMÉNAGE

PAPIER D'ALU

Une ballade dédiée aux âmes grises inspirée par les mots de Verlaine: un parc solitaire et glacé. Sur fond d’apocalypse, de spleen et de pierres qui fument, Karl Lagerfeld et Chanel signent une collection troublante aux allures gothiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s