A une passante

De mon reportage Melle vintage du mois de janvier, il me reste cette photo de Pauline retravaillée dans une atmosphère sépia.

En 1968 voilà le genre de promeneuse que l’on pouvait croiser dans les rues de Paris entre une révolution et un chocolat au Café de Flore.

 

HIPPIE EN GUIPURE

Publicités

4 réflexions sur “A une passante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s