Requiem pour une petite robe noire

LA FORDDIVINE TRANSPARENCEBRIAN JONES GIRLTOUTE EN PERLESL'ELEGANCE ABSOLUE

 

Imaginée par Melle CHANEL en 1926, elle libéra le corps de la femme jusque là  corseté. Discrète,  elle permit à Edith PIAF de laisser éclater sa voix; repensée  droite coupée fourreau  elle fit resplendir la silhouette de Monica VITTI dans l’univers d’Antonioni et  de forme trapèze  elle s’imposa dans les sixties.

Trop sérieuse à mon goût, elle peut transformer en dadame toutes celles qui aujourd’hui tentent de se glisser dans cette obscure étoffe.

Cependant trois nouvelles destinations se profilent pour les filles qui ne jurent que par elle:
la  » déglamouriser  » en la choisissant plus ample, plus fluide de forme baby doll; lui associer un perfecto, des bottes de moto et ne pas oublier de l’ « emperler outrageusement.

rêvez devant les vitrines de la rue Cambon en admirant les ré interprétations de la petite robe noire tantôt enrichie de tulle, dentelle,  pailletage minimaliste, vinyl, en noir mat ou brillant.

ou signer son arrêt de mort en lui substituant la veste d’homme gansée +  chemise blanche + broche couture + coiffure décoiffée.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s