Matriochkas

Belles poupées slaves qui foulaient de vos pieds légers le sol de nos podiums, vous avez ce charme bien à vous, le regard bleu glacier, les pommettes hautes et rose poudré, le teint couleur des neiges de Sibérie, la ligne longue et frêle.

J’ai choisi cette héroïne de Jivago au voile rebrodé de fleurs.

GIGOGNE DE MOSCOU

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s